La natation et l’enfant

La natation est sans aucun doute un des sports les plus complets tant physiquement que psychologiquement et mentalement. C’est une activité saine qui favorise le bon développement de l’enfant; en effet, en plus d’offrir une garantie supplémentaire en cas de risque, la natation est une discipline sportive extrêmement importante dans le développement psychomoteur de l’individu. Elle implique tous les muscles du corps, stimule l’appareil respiratoire, limite les risques de scoliose…

Pendant l’enfance et l’adolescence, d’importantes modifications biologiques et corporelles se produisent.
La natation permet à l’appareil respiratoire et à l’ossature de se développer harmonieusement. En nageant, tous les muscles du corps sont en mouvement à un moment ou à un autre.

Pour un enfant, fréquenter la piscine est bénéfique à plusieurs titres. L’eau favorise la relaxation et donc le sommeil. Elle peut, en ce sens, être conseillée pour des enfants très actifs, qui ont des troubles du sommeil ou qui sont angoissés. La natation est bénéfique pour le système respiratoire, elle augmente les capacités d’adaptation aux éléments nouveaux et ce en souplesse. Elle contribue à un développement précoce de certaines activités psychomotrices.

La natation est par ailleurs bénéfique pour le développement de la personnalité. Elle permet à l’enfant de se familiariser avec son corps, de mesurer ses capacités et de se dépasser.

Outre tous les bienfaits que la pratique de la natation ou de tout sport aquatique peut apporter, l’apprentissage de la natation réduit les risques de noyade.

Une réponse à un besoin

Dans le canton de Vaud, en Suisse romande, par exemple, 35% des enfants n’ont pas d’enseignement de natation dans le cadre de l’enseignement scolaire obligatoire (zones rouges sur la carte), et 25% n’y ont accès que sporadiquement en empruntant des transports en commun (zones jaunes et oranges).


Cette proportion se retrouve dans tous les pays développés.